Connaissez-vous bien le père Dalvit ?

 Dans Actualités, Saint Gildas de la Mer, Saint Jean Baptiste en Retz

Le père Dalvit à son arrivée en 2019

Le père Dalvit Mienagata est arrivé sur nos paroisses il y a maintenant 18 mois. Mais, connaissez-vous son histoire ?

Le père Dalvit est originaire du Congo. Fils de Augustine et de Tite, il est né le 15 février 1976 à Boundji, dans le nord du Congo. Il est l’ainé de 7 enfants et a 3 frères et 3 sœurs. Comme vous le savez, un de ses frères, Destiné, est décédé en août 2020.

En raison des rivalités tribales, son père fuit le nord du Congo et s’installe à Brazzaville. Ce dernier travaille dans le BTP (construction de routes) tandis que sa femme est sage-femme à l’hôpital.

En 1993, le père Dalvit fait son entrée au petit séminaire Saint Jean Apôtre. Mais, à cause de la guerre qui oppose les milices privées de Monsieur Kolela et de l’ex président Lissouba, le Séminaire Saint Jean situé dans la zone de confrontation va connaitre une année blanche.

Toutefois, le père Dalvit, tout comme ses amis de la promotion, va poursuivre ses études dans la zone nord avec la permission de l’abbé Dieudonné Samba, directeur du séminaire à l’époque.

Après la guerre, le père Dalvit va reprendre son cycle normal de trois ans au moyen Séminaire de Saint Jean.

En 1998, le père Dalvit obtient son baccalauréat avec la mention Bien.

Mais en raison, encore une fois, de la guerre, le père Dalvit connait une nouvelle année blanche en 1998-1999. Il travaille alors comme stagiaire à la cathédrale de Brazzaville et donne des cours d’initiation à l’informatique à l’école Africaine du Développement.

Le père Dalvit avec le père Arnaud et Jean Hoerter

La paroisse Saint Joseph

De 2000 à 2007, il va pouvoir poursuivre des études au Grand Séminaire Saint Robert Bellarmin, en République Démocratique du Congo.

Il est licencié en philosophie en 2003 puis licencié en théologie en 2006. Il est ordonné diacre le 7 octobre 2006 puis ordonné prêtre le 7 juillet 2007 en la cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville par l’Archevêque Anatole Milandou. Il est alors nommé vicaire dans une paroisse de Brazzaville, au côté d’un curé âgé et malade. Il sera ensuite nommé curé, d’abord à Brazaville puis, avec l’appui de Monseigneur Yves Marie Monot (évêque Français dans le nord du Congo) à la paroisse Saint Joseph de Mokeko à Sangha Palme, paroisse de 7 églises ou clochers dans le nord du Congo, où il est aidé par deux vicaires.

Après avoir été responsable de la salle informatique du Grand Séminaire Saint Robert Bellarmin de Mayidi au Congo Démocratique, il est professeur en informatique aux écoles catholiques de Ouesso au nord du Congo, chez Monseigneur Monot.

Il obtient en 2012 un BTS en Réseau et Télécommunication. Ingénieur en informatique et professeur en informatique à l’EAD, l’Ecole Africaine du Développement en 2012-2013, il est ensuite stagiaire, puis salarié, à la SNE, la Société Nationale d’Electricité où il met en application ses connaissances en réseaux.

Mais rapidement, il souhaite se concentrer sur sa vocation sacerdotale et décide de laisser le travail au profit du service de Jésus, sans contrainte et donc, en étant libre au service de Dieu.

Le père Dalvit apprend en août 2019 qu’il est nommé, dès le mois de septembre, coopérateur en France, dans nos paroisses Saint Jean le Baptiste et Saint Gildas de la Mer. Surpris par cette nomination, il l’accueille avec joie et arrive dans un pays qu’il avait déjà visité à trois reprises. Cependant, il doit apprendre à faire son travail de prêtre dans des conditions pour le moins particulière puisqu’il est confronté, après six mois de présence en France, à un premier confinement…

Le monde étant petit, au départ à la retraite de l’Archevêque Anatole Milandou, c’est Monseigneur Bienvenue Manamika qui deviendra Archevêque de Brazzaville. Ce dernier n’est pas un inconnu pour beaucoup d’entre nous puisqu’il a séjourné et célébré la messe à Pornic il y a quelques années !

Retrouvez ci-dessous la vidéo de l’entrée d’une messe célébrée dans la paroisse Saint Joseph, lorsque le père Dalvit en était curé, par Monseigneur Yves-Marie Monot et Monseigneur Bienvenue Manamika :
Messe en la paroisse Saint Joseph

Le père Dalvit et Monseigneur Bienvenue Manamika

Derniers articles
Contactez-nous

Pour toute demande d’information

Saisissez le terme recherché puis appuyez sur la touche Entrée

', 'auto'); ga('send', 'pageview'); ga_fired = true; } }, true);