Homélie du père Arnaud – Nuit de Noël à Tharon le 24 décembre 2019

 Dans Homélies

 « voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »

 

Vraiment, ce signe donné aux bergers est étonnant. Tellement étonnant qu’il ne peut être que vrai. Il n’y a que Dieu pour avoir une idée pareille. Il n’y a que Dieu pour choisir la pauvreté, pour choisir l’humilité, pour choisir une telle simplicité. C’est tellement incroyable, cela ne s’invente pas. Aux deux plus grandes fêtes chrétiennes, Pâques d’abord et Noël, l’évangile nous présente Jésus, Dieu fait homme dans la nudité, le dépouillement, la faiblesse et la fragilité, sur la croix, et couché dans une mangeoire.

 

Rappelons-nous les visites que nous avons faites pour un nouveau-né. Le plus souvent à la clinique. Ou au moins dans une chambre bien préparée pour accueillir l’enfant et sa mère. Et bien la visite à Dieu fait homme ne se passe ni dans une clinique bien équipée, ni dans un palais luxueux, ni même dans une chambre confortable, mais dans une étable.

 

Ce n’est pas que les gens alentours aient été égoïstes, non. Mais Marie et Joseph étaient sur la route, comme beaucoup de déplacés aujourd’hui. Et une salle commune d’auberge pleine de voyageurs, ce n’est pas vraiment le bon endroit pour mettre un enfant au monde. Il valait mieux cette étable, cette crèche qui est aujourd’hui dans nos églises et nos maisons.

 

Le choix de Dieu, lorsqu’il vient partager notre vie d’homme, c’est la fragilité et la pauvreté, afin de n’effrayer personne. A la crèche il nous plait d’imaginer les animaux. C’est saint François, le grand ami des animaux, qui les a ajoutés lorsqu’il a inventé la crèche, car l’évangile n’en parle pas. Dieu vient au milieu de sa création. Et les premiers visiteurs seront les bergers. Là encore, Dieu choisit des hommes simples, des hommes un peu à l’écart de la bonne société religieuse de leur temps, parce que leur métier de berger les empêchait de vivre toutes les obligations de la loi juive.

Cet évangile étonnant, il ne nous dit pas seulement qui est Dieu, un Dieu d’amour et de tendresse qui aime la simplicité. Il nous invite aussi à vivre dans cet amour, dans cette tendresse, dans cette complicité avec la Création, dans cette simplicité de cœur.

 

N’est-ce pas aussi ce que nous avons entendu dans la lettre de st Paul : « La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes.

Elle nous apprend à renoncer aux convoitises de ce monde,

et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable. »

 

Je sais bien que ce soir ou demain, nous échangerons des cadeaux. C’est une bonne tradition, car les cadeaux sont un signe de notre amour les uns pour les autres. Mais gardons-nous d’attacher plus d’importance aux cadeaux qu’à l’amour qui nous vient de Dieu et qui nous unit.

 

L’exemple de la crèche doit nous le rappeler : c’est dans la simplicité que nous faisons l’expérience de la rencontre de Dieu, et aussi de la rencontre véritable des autres. Ne mettons pas l’écran de l’accumulation des richesses entre nous. Au contraire, choisissons la sobriété. Ne nous laissons pas envahir par les biens artificiels.

 

Laissons de la place dans notre cœur et notre maison pour accueillir les déplacés et les pauvres de notre temps, ceux qui sont les bergers d’aujourd’hui, même s’ils ne sont pas trop en règle avec les conventions de notre société ou de notre Eglise. Ayons de la tendresse les uns pour les autres, et aussi pour les animaux, pourquoi pas ? Ils font partie de cette création aimée de Dieu. D’ailleurs les enfants à qui l’évangile nous demande de ressembler ont le plus souvent cette familiarité avec les animaux.

 

Regardons Jésus à la crèche. Emerveillons-nous devant Dieu qui sourit quand on le regarde, et qui pleure quand il a faim, comme un vrai bébé qu’Il est devenu au milieu de nous. C’est ainsi que nous pourrons reconnaître le Seigneur notre Dieu. C’est là que nous pouvons nous aussi nous mettre à genoux et l’adorer. Car il est grand, ce Dieu qui se fait le plus petit au milieu de nous.             Amen

Derniers articles
Contactez-nous

Pour toute demande d’information

Saisissez le terme recherché puis appuyez sur la touche Entrée

', 'auto'); ga('send', 'pageview'); ga_fired = true; } }, true);