26 août 20h30 « Duc in altum » joue la vie de ste Thérèse à la Plaine sur mer…

 Dans Actualités, Saint Gildas de la Mer

Ne manquez pas cette belle soirée avec sainte Thérèse ! Invitez largement autour de vous pour venir découvrir ou redécouvrir sainte Thérèse. C’est une belle manière d’évangéliser ! L’entrée est libre et l’église de la Plaine est vaste.
Venez avec des amis ou en famille !

Une petite présentation en vidéo : c’est ici ! (pensez à mettre le son !)
Le flyer à télécharger et à partager avec vos amis (merci !) : c‘est ici !

Et pour en savoir plus sur « Duc in altum »… :
– La troupe de théâtre catholique Duc In Altum a été fondée en 2002, à Toulouse, par un prêtre du diocèse de Cahors. Composée d’une quinzaine de jeunes de 16 à 25 ans, la troupe est itinérante et organise deux temps de mission par an (trois semaines en été et une en hiver) et quelques week-ends durant l’année scolaire.
– Ces jeunes ont la volonté de grandir dans leur foi et de consacrer le temps passé en mission pour demander des vocations religieuses et sacerdotales pour l’Église. Depuis sa fondation, une cinquantaine de jeunes de la troupe ont répondu à l’appel du Seigneur pour entrer dans la vie consacrée ou le sacerdoce.
Comme son nom l’indique, au-delà de sa mission théâtrale, Duc In Altum a pour vocation d’avancer au large, de prendre sa place dans l’Eglise, de se laisser évangéliser en évangélisant à l’école spirituelle de Sainte Thérèse de Lisieux.
– La troupe Duc In Altum présente une adaptation de la pièce de Gilbert Cesbron, Briser La Statue. Cette pièce méconnue relate le message de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face en mettant en scène sa vie et sa mort. Directement inspirée des écrits et paroles de cette grande sainte, docteur de l’Eglise, la profondeur de cette pièce a touché et continue de toucher plus d’un cœur. Cette pièce d’environ 1h30 s’adresse à tout public, même les enfants sont les bienvenus ! _ L’intérêt de cette pièce est de présenter de manière authentique les douloureuses épreuves de Thérèse, trop souvent méconnues et loin de l’image rose bonbon que nous pouvons avoir de la Sainte. Alors que nous ne connaissons d’elle que le visage souriant de sa statue, la pièce brise cette « image d’Épinal » pour en révéler son vrai visage. 

Derniers articles
Contactez-nous

Pour toute demande d’information

Saisissez le terme recherché puis appuyez sur la touche Entrée

', 'auto'); ga('send', 'pageview'); ga_fired = true; } }, true);